Viens, avance donc… N’aie pas peur ! Fais un pas en avant ; tu verras, ce n’est pas si compliqué. Oui, certes, le chemin jusqu’à moi est tortueux ; les racines entremêlées déstabilisent ton pas hésitant. Des branches nues tentent de te défigurer et d’écorcher tes bras.  Pourtant, quelques efforts et tu seras près de moi. Le plus difficile, le plus désagréable, c’est d’emprunter ce chemin… Après, tu verras, c’est plutôt plaisant. Sens-tu la douceur des plumes ? Ce sont des caresses comme il y en a près de moi.

Quitte ce monde terne et triste pour le mien : regarde l’arbre flamboyant ; il est à l’image de mon univers. Combien de souffrances, d’absurdité dans ta vie ? Ici, il en est différemment. Il ne tient qu’à toi de venir le découvrir.

On t’a toujours raconté des horreurs sur moi. Tu crois que je suis le néant et pourtant, il n’en est rien. Ici, tout est lumineux et chaleureux ; pas triste du tout ni ennuyeux. Fais donc un pas en avant ; tu entendras le chant des oiseaux, tu sentiras le rayonnement sur ta peau. Viens te dis-je… Viens…

Véro
Les rêves de Véro...